Toute l'actualité

Partager cette page

Le collège de Bazancourt (51), un futur collège Européen ?
Actualités générales

Depuis la rentrée 2014 au collège Georges Charpak, les enseignants se mobilisent pour enseigner différemment les langues vivantes à leurs élèves, et ça fonctionne ! Mais comment s'y prennent-ils ?


Le collège Georges Charpak est un collège de taille moyenne qui accueille 450 élèves et compte une quarantaine d'enseignants. Depuis deux ans et demi, sur l'initiative de la direction du collège et d'une professeure d'anglais et avec la bienveillance d'une équipe éducative motivée, les élèves bénéficient de plus en plus de cours en anglais dans des disciplines non linguistiques (DNL).

Aussi, en éducation physique et sportive (EPS), en mathématiques, en physique-chimie ou même au centre de documentation et d'information (CDI) et à la cantine, les élèves exercent leur anglais au quotidien et apprennent du vocabulaire spécifique aux matières qu'ils étudient.


Mais en pratique comment cela se passe ? Les enseignants ont la liberté la plus totale par rapport à la tenue de leur cours, ce sont eux qui décident, en fonction de leur aisance, de la séquence pédagogique étudiée et de la volonté des élèves s'ils souhaitent effectuer tout ou partie du cours en anglais. Pour commencer, certains effectuent simplement les routines (appel, correction des devoirs, échauffement, etc.) dans la langue de Shakespeare, puis ils en viennent à traduire une partie de la leçon avant d'effectuer un cours complet.

Cette approche différenciée de l'apprentissage du langage permet certes aux élèves de progresser en anglais, mais aussi à ceux qui sont en difficultés dans la discipline de pouvoir raccrocher progressivement car tout le monde repart de zéro et doit réapprendre tout le vocabulaire spécifique.

Aujourd'hui, au collège Georges Charpak, tous les élèves bénéficient de cours disciplinaires en anglais et également de programmes de mobilité à l'étranger physique ou virtuelle. L'enseignement des langues en lui-même est également expérimental : les 3 heures d'enseignement d'anglais sont fractionnées en 4 cours de 45 mi

Enseignement de l'anglais au collège Georges Charpak de Bazancourt © Crédit Académie de Reims

Ces résultats sont le fruit de la volonté des enseignants de l'établissement qui ont choisi de réapprendre une langue parfois un peu oubliée pour en faire bénéficier leurs élèves. Aussi, une fois par semaine, les enseignants de disciplines non linguistiques se réunissent sur le temps de midi pour échanger en anglais avec leurs collèges professeurs d'anglais pendant une heure environ.

C'est le moment de faire le point sur le vocabulaire utilisé et sur leur ressenti vis-à-vis de leur pratique linguistique.nutes pour permettre d'augmenter la fréquence d'apprentissage de la langue.

Cet engagement des enseignants incite les élèves à monter des projets en lien avec la pratique des langues. Ils ont pour projet de refaire toute la signalétique du collège dans les langues enseignées dans l'établissement. Mais cela se fera sans doute après l'obtention par l'établissement du label "Collège Européen" qu'il devrait décrocher prochainement.

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Carte

Carte des établissements de France

C'est pratique

Les dates des vacances scolaires

DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Campagnes




référentiel Marianne


Suivez-nous sur les réseaux sociaux