ac-reims_url

Toute l'actualité

Partager cette page

Deuxième séminaire de l'Education Prioritaire : Refonder l'Education Prioritaire
Actualités générales

Le 17 novembre, Hélène Insel, rectrice de l'académie de Reims, chancelière des universités, organisait, dans les locaux de Noema Business School à Reims, un séminaire sur l'éducation prioritaire réunissant 200 acteurs des réseaux concernés. Le but de ce temps de travail était de rendre visible tout le travail déjà réalisé dans l'éducation prioritaire et de s'appuyer sur les projets de réseau pour poursuivre et renforcer la prise en compte de la grande pauvreté.

Ce séminaire avait pour objectifs de réaffirmer l'importance du travail collectif, de mutualiser les projets de réseau, de prendre en compte la grande pauvreté dans le cadre du plan académique.

La rectrice Hélène Insel a décliné les 5 points essentiels de la poursuite de la refondation :
• formation des enseignants, qui doit devenir collective et obligatoire et non plus reposer sur le volontariat
• importance du dispositif "plus de maitres que de classes"
• préconisation forte de la scolarisation des moins de trois ans qui favorise le développement affectif, social, sensoriel, moteur et cognitif des enfants et qui permet de prévenir les difficultés scolaires par la stimulation et la structuration du langage oral ainsi que par la découverte de l'écrit
• renforcement de l'implication des parents pour construire de manière forte et durable la coéducation
• mise en place généralisée des 4 parcours d'éducation (parcours avenir, parcours d'éducation artistique et culturelle, parcours éducatif de santé, parcours citoyen)

Nadette Fauvin, l'inspectrice d'académie, DASEN de la Haute-Marne, en charge du pilotage de ce dossier, a présenté l'analyse académique des projets de réseaux. Elle a particulièrement insisté sur :

• le fait que le projet de réseau doit donner du sens au travail de chaque acteur
• l'importance des temps de formation qui devront être basés sur des temps d'explicitation
• le développement toujours plus grand du travail en équipe

Nadette Fauvin a aussi fait part d'actions émanant de différents réseaux, visant à réduire les inégalités de réussite scolaire entre les élèves de l'éducation prioritaire et les autres (maîtrise de la langue, transfert de connaissances et compétences mathématiques pour la résolution de problèmes dans d'autres disciplines, travail personnel de l'élève, coopération avec les parents, la formation inter-degrés).

Marie-Aleth Grard, vice-présidente d'ATD Quart Monde, a présenté les outils construits par son association et utiles aux réseaux pour appréhender la grande pauvreté et ses effets.

Pour poursuivre la matinée, Jean-François Giret, professeur des universités en sciences de l'éducation et directeur de l'IREDU (Institut de recherche sur l'éducation) de l'Université de Bourgogne a présenté les résultats de ses travaux.
Un de ses recherches vise à mieux comprendre le processus d'orientation des jeunes, notamment lorsqu'ils sont issus d'établissement d'enseignement en éducation prioritaire. A partir d'une enquête portant sur environ 800 élèves de 3ème de l'académie de Dijon, l'enjeu est d'identifier comment se forment les ambitions scolaires. De nombreuses recherches ont souligné l'importance des inégalités sociales dans le processus d'orientation pour des élèves de niveau scolaire très proches. Parmi les différents facteurs susceptibles d'influencer les choix d'orientation, l'originalité de son travail réside dans l'étude du rôle des compétences non académiques. Cette recherche permet d'examiner les liens entre ces compétences et les projets scolaires des jeunes, afin de mieux comprendre les inégalités sociales d'orientation.

L'après-midi, des ateliers ont été organisés au lycée professionnel Joliot Curie de Reims. Les participants ont approfondi la réflexion sur les problématiques suivantes :
• l'accompagnement continu en 6ème
• le travail personnel de l'élève durant la classe
• l'accompagnement éducatif en éducation prioritaire
• en quoi l'organisation spatiale de la classe peut-elle avoir une influence sur le travail des élèves et développer des coopérations entre eux ?

Ces ateliers ont été accompagnés des grands témoins suivants :
• Martine Amable, rédactrice de l'observatoire des pratiques en éducation prioritaire
• Stéphane Kus, chargé d'étude au Centre Alain-Savary (IFÉ) de Lyon
• Jean-Pierre Fournier, rédacteur aux cahiers pédagogiques
• Pierre Pilard, IA/IPR de lettres, membre de la mission ministérielle de prévention et de lutte contre les violences en milieu scolaire

Les travaux issus de ces ateliers seront très prochainement mutualisés par la communication des actes de ce séminaire.

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Carte

Carte des établissements de France

Consultez les dates des vacances scolaires :

Les dates des vacances scolaires

Campagnes

eParents nouvelle version




référentiel Marianne


faire entrer l'École dans l'ère du numérique


Suivez-nous sur les réseaux sociaux