Toute l'actualité

Partager cette page

Lucie Blandin, ambassadrice du SNU (Service National Universel) dans l'académie
Actualités générales

Engagement fort du président de la République, le SNU représente un projet de transformation de la société impliquant les jeunes générations. Mis en place dans 13 départements pour une préfiguration dès juin 2019, il a pour objectif de favoriser la participation et l’engagement de chaque jeune dans la vie de la Nation, de favoriser le brassage social et territorial, et de renforcer la cohésion républicaine.

Lucie Blandin ambassadrice SNU est reçue à la préfecture des Ardennes © Préfecture 08Lucie Blandin, jeune lycéenne ardennaise a été une des premières volontaires et a aussi accepté de devenir ambassadrice. Le Service communication du rectorat l'a sollicitée pour une interview et elle s'est volontiers prêtée au jeu des questions réponses.

Service Communication : Bonjour, pouvez-vous tout d'abord vous présenter ?

Lucie Blandin : Je m'appelle Lucie Blandin, j'ai 16 ans, je suis au lycée Pierre Bayle de Sedan en seconde générale, j'habite à Balan et je fais de la danse moderne jazz.

Service Communication : Quelles ont été vos motivations pour devenir l'une des premières volontaires du SNU ?

Lucie Blandin : Le proviseur du lycée est venu dans notre classe pour faire une sorte de réunion, il nous a un peu expliqué brièvement ce qu'est le SNU, et déjà là, ça me plaisait. Du coup, je me suis portée volontaire et ensuite il est venu me voir pour me demander si je voulais être ambassadrice et partir une semaine après à Paris pour 4 jours de rencontre avec les autres ambassadeurs.

Service Communication : Et quelles ont été vos motivations pour devenir ambassadrice ?

Lucie Blandin : C'est de pouvoir aider mes camarades qui participent au SNU puisque j'ai déjà vécu des choses et je pourrai alors leur expliquer comment cela se passe. C'est bien aussi pour mon parcours scolaire. Cela me permet aussi d'apprendre d'autres choses car je n'ai jamais eu ce rôle là.

Service Communication : Selon vous quelle est la plus-value pour un jeune de s'engager comme volontaire SNU ?

Lucie Blandin : Quand on est adolescent, en classe de seconde, je pense que cela va nous permettre d'apprendre beaucoup de choses, lors du SNU nous aurons des activités sportives, nous aurons des informations sur la sécurité, le code de la route, l'importance du recyclage, etc... cela va nous permettre de jouer notre rôle de citoyen.

Service Communication : Lors de votre déplacement parisien vous avez été reçue avec vos homologues, par Gabriel Attal, secrétaire d'état chargé du SNU, pouvez-vous nous parler de cette rencontre ?

Lucie Blandin : Nous l'avons rencontré dès le premier jour à Paris, lorsque nous sommes allés sur les Champs-Elysées, pour une photo souvenir. Il nous a accueillis et il est vraiment très gentil, il a eu un très bon contact avec nous et nous a aidé toute la semaine car il était presque là tous les jours avec nous. Il est très abordable et il s'implique beaucoup pour le SNU. Il nous a aidé et a toujours été prêt à répondre aux questions qu'on lui posait.

Service Communication : dans un second temps, vous avez également rencontré Pascal Joly, préfet des Ardennes et Jean-Roger Ribaud, inspecteur d'académie du même département, pouvez-vous nous relater ce moment ?

Lucie Blandin : Le préfet a souhaité me rencontrer et nous avons calé un rendez-vous auquel participait aussi M. Ribaud. Ils m'ont a très bien accueillie à la préfecture de Charleville-Mézières. Pendant environ une heure et demie, ils m'ont interrogée sur mon parcours, sur ce que je voulais faire plus tard. Ils m'ont fortement encouragée dans mon choix d'être ambassadrice du SNU et m'ont félicitée pour mon implication et mon sérieux. D'ailleurs dans le cadre de mon rôle d'ambassadrice, mercredi dernier, lors d'une réunion d'information sur le SNU en direction des familles et des candidats retenus, organisée au centre des congrès des Vieilles Forges, M. Ribaud était là pour me soutenir lors de ma prise de parole où j'ai expliqué comment allait plus précisément se dérouler le SNU.

Service Communication : Je vais vous poser la même question que Messieurs Joly et Ribaud : qu'envisagez-vous comme métier ?

Lucie Blandin : J'aimerais bien faire du droit, pour devenir juge ou avocate. Pour moi, m'impliquer comme ambassadrice du SNU me permettra d'en apprendre un peu plus dans ce domaine.

Service Communication : Pour vous connaître un petit peu mieux, pouvez-vous nous parler de vos centres d'intérêt en général ?

Lucie Blandin : Je suis devenue "Mademoiselle Ardennes" très récemment et cela m'occupe et m'intéresse aussi beaucoup. Je fais aussi de la danse depuis que je suis toute petite.

Service Communication : Il me reste à vous remercier pour le temps que vous avez bien voulu me consacrer.

Lucie Blandin : Merci à vous !

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Carte

Carte des établissements de France

C'est pratique

Les dates des vacances scolaires

DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Campagnes




référentiel Marianne


Suivez-nous sur les réseaux sociaux