Toute l'actualité

Partager cette page

Hommage à Yvette Lundy au collège éponyme d'Ay-Champagne (51)
Actualités générales

Yvette Lundy, décédée samedi 2 novembre à l'âge de 103 ans, résistante déportée dans le camp de concentration nazi de Ravensbrück et revenue de ce "trou d'enfer", s'est engagée jusqu'au bout pour la liberté.

Hommage à Yvette Lundy © Collège Yvette-Lundy - Ay-Champagne

Pendant la seconde guerre mondiale elle était institutrice et secrétaire de mairie dans le village de Gionges (51), à côté d'Epernay (51) et elle intégra alors le réseau de résistance Possum.

Elle fabriquait de faux-papiers pour des juifs, des réfractaires au STO (service du travail obligatoire), des prisonniers de guerre évadés.

Cette activité résistante se prolongea jusqu'en juin 1944 date à laquelle elle fut arrêtée par la Gestapo.

D'abord incarcérée à la prison de Châlons-en-Champagne (51) puis au camp de Neue Bremm près de Sarrebruck, dans le sud-ouest de l'Allemagne, Yvette Lundy est déportée dans celui de Ravensbrück, réservé seulement aux femmes et aux enfants.

Sa constitution "assez robuste" et son caractère coriace lui permirent de survivre et elle est finalement affectée dans un Kommando près de Weimar.

Elle est libérée par l'armée russe le 21 avril 1945 et réussit à regagner la France par avion.

Toute sa vie elle fut habitée par le "devoir" de raconter son épopée tragique aux jeunes générations et elle fit de nombreuses interventions dans les établissements scolaires.

En 2017, elle avait été élevée grand officier dans l'ordre de la Légion d'honneur, une distinction supplémentaire pour son engagement résistant puis citoyen.

Pour honorer sa mémoire les équipes éducatives et les élèves du Collège Yvette-Lundy d'Ay-Champagne ont pris la décision d'organiser un moment de recueillement le vendredi 8 novembre de 10h30 à 12h30

C'est, avec à leurs côtés, Jean-Paul Obellianne, inspecteur d'académie, directeur des services départementaux de la Marne, Philippe Lundy, fils d'Yvette Lundy, Lydia Minichiello, principale adjointe du collège Yvette-Lundy, Sabine Bonnet, proviseure du lycée Pierre Bayen et principale du collège Yvette-Lundy de 2012 à 2019, Yannick Tschens, proviseur du lycée Etienne-Oehmichen et principal du collège Les Bleuets rebaptisé Collège Yvette-Lundy  de 2007 à 2012, Loïc Mutel, proviseur adjoint du lycée Jean Jaurès et principal du collège Yvette-Lundy de 2014 à 2017 ainsi que Fabien Briatte, principal du collège Professeur-Nicaise et principal adjoint au collège Yvette-Lundy de 2009 à 2014, qu'Astrid Legrand, principale et tous les membres de la communauté éducative du collège, ont donc rendu hommage à cette grande Dame qu'était Yvette Lundy.

Réunis dans la cour de l'établissement, faisant preuve de respect et d'une grande dignité, les élèves ainsi que les personnels ont écouté attentivement le discours d'hommage d'Astrid Legrand qui, remplie d'émotion, a évoqué le souvenir de sa rencontre avec Yvette Lundy, mentionnant à quel point elle avait été marquée "par sa vivacité d'esprit, son dynamisme, sa force de vivre et le désir ardent de transmettre la vérité" à la jeunesse qu'elle aimait tout particulièrement.

C'est en 1959 que Madame Lundy a débuté son engagement au service du devoir de mémoire ainsi que son combat pour la paix et la réconciliation.

Pour finir, la principale a évoqué la mission qui revenait aux élèves désormais, à savoir celle "d'être des passeurs de mémoire".

Fabienne Dherse, professeure d'histoire-géographie, a ensuite pris la parole pour rappeler ô combien "les liens et l'attachement qui ont unis les membres du collège à cette grande Dame sont anciens et profonds". Elle n'a pas manqué de souligner qu'Yvette Lundy transmettait "un message d'humanité, qui éclaire les consciences et fait de nous tous des veilleurs, soucieux de comprendre que la liberté est fragile, la démocratie précieuse, et que le respect des Droits de l'Homme demeure un défi permanent"

Elle a clos son propos par ces quelques mots :

"Nous garderons dans nos cœurs,

Votre force,

Votre incroyable énergie,

Votre optimisme et votre joie de vivre,

La malice de votre sourire et de votre propos parfois,

L'intelligence de votre regard sur le passé et le présent,

Votre attention aux autres, votre générosité d'âme.

Quand nous serons fatigués,

Sans énergie, sans projet ou sans grande volonté,

Il nous suffira de regarder, en passant le portail d'entrée,

Votre nom, sur la plaque, apposé.

Il nous suffira de penser

Que, pour toujours, vous nous accompagnez".

La chorale du collège a entonné "Le chant des partisans", un lâcher de ballons blancs a ensuite eu lieu.

Pour finir, la chorale et quelques enseignants ont chanté "La montagne" de Jean Ferrat, chant qu'Yvette Lundy affectionnait tout particulièrement.

La rectrice Hélène Insel, a de son côté rendu un dernier hommage à Yvette Lundy, en se rendant à ses funérailles organisées en l’église Saint-Pierre-Saint-Paul d’Epernay à 15h le 8 novembre. "Yvette Lundy disait qu'elle avait foi en la jeunesse qui était l'avenir de notre société. Alors qu'elle vient de nous quitter, l'Ecole se souvient d'elle avec reconnaissance et fera tout pour être à la hauteur de ses espoirs."

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Carte

Carte des établissements de France

C'est pratique

Les dates des vacances scolaires

DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Campagnes




référentiel Marianne


Suivez-nous sur les réseaux sociaux