Toute l'actualité

Partager cette page

Goncourt des Lycéens : rencontre virtuelle avec les écrivains
Actualités générales

Les élèves de Terminale qui suivent la spécialité HLP (Humanités, Littérature, Philosophie) au Lycée Pierre Bayle de Sedan se sont lancés depuis septembre dans la folle aventure du Goncourt des Lycéens accompagnés de leur professeur de Lettres Aurélie Virquin et de la professeure documentaliste Ingrid Peron.

Goncourt des lycéens © Lycée Pierre Bayle - Sedan

Les rencontres avec les auteurs de la sélection du Goncourt des Lycéens se font à distance cette année mais elles ont lieu, ce qui est primordial.

La première rencontre s’est déroulée ce jeudi 5 novembre avec au programme : Mohammed Aïssaoui pour "Les Funambules", Sarah Chiche pour "Saturne", Emmanuel Carrère pour "Yoga", Irène Frain pour "Un crime sans importance", Hervé Le Tellier pour "L’Anomalie", Tobie Nathan pour "La société des belles personnes" et de Jean-Pierre Martin pour "Mes fous".

Les premiers coups de cœur semblent se dessiner mais d’autres auteurs se livreront aux lycéens jeudi prochain comme Lola Lafon avec "Chavirer", Camille de Tolédo avec "Thésée, sa nouvelle vie", DjaÏli Amadou Amal et ses "Impatientes", Camille Pascal et "La Chambre des dupes", Maël Renouard pour "L’Historiographe du royaume", Maud Simmonot avec "L’enfant céleste" et enfin Michel Bonnefoy pour "Héritages".

La réflexion menée en cours sur la recherche de soi, premier thème au programme cette année, se nourrit de ces différentes lectures qui virevoltent autour de la question du genre : autobiographie ? fiction ? autofiction ? ; du rôle de l’enfance et du poids de l’héritage familial dans la construction de soi, de la place de la petite histoire dans la grande Histoire, ou encore de la pluralité du moi et de la place de la littérature comme catharsis aux crises du moi.

Voici un petit texte composé par Nolan, un des membres du jury, qui s’est amusé à reprendre les titres de la sélection :

Mes fous, les Funambules et les Impatientes ont chaviré (r) sur Saturne, suivi par l’Enfant céleste. Ils ont rejoint la Société des belles personnes où vivait Thésée, sa nouvelle vie. L’Anomalie constatée chez l’un d’eux, les fit tous se rejoindre dans La chambre des Dupes pour un cours de Yoga. Un crime sans importance eut lieu : l’Historiographe du Royaume fut tué pour son Héritage.

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Carte

Carte des établissements de France

C'est pratique

Les dates des vacances scolaires

DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Campagnes




référentiel Marianne


Suivez-nous sur les réseaux sociaux