ac-reims_url

Toute l'actualité

Partager cette page

Pour des collégiens responsabilisés et valorisés
Actualités générales

Pour enrayer la violence et l'échec scolaire, le collège Joliot Curie de Reims a mis en place, avec plusieurs associations et des professeurs volontaires, un double tutorat pour les élèves en difficulté. Ce projet a été primé pour son caractère innovant et exemplaire dans le cadre du concours national des Lauriers de la Fondation de France. Sur les 60 projets récompensés dans toute la France, 9 ont reçu les lauriers nationaux, le projet du collège Joliot Curie se distinguant dans la catégorie « développement de la connaissance ». Le 16 septembre dernier, le collège rémois représenté par Christophe Georges, chef d'établissement instigateur du projet, s'est vu attribuer une dotation de 6000 €.

© L.Lung - Fondation de France

Destiné aux élèves passibles d'exclusion, le double tutorat repose sur un accompagnement spécifique par un professeur volontaire au collège et par un membre d'une association partenaire du projet, comme la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra), la Croix-Rouge, l'Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev)... L'élève concerné intègre l'une de ces associations pour une période d'immersion variable qui s'ajoute à son emploi du temps de collégien. L'ensemble des tuteurs ont participé à une formation d'une vingtaine d'heures pour mettre en place le projet. « Un adolescent difficile qui est soudain en position d'aider les autres en distribuant de la nourriture ou en triant des vêtements peut totalement changer son regard sur le monde des adultes et modifier son comportement », note Bernard Jaillon, tuteur à la Croix-Rouge pour ce projet.
 
La formation des tuteurs s'est terminée fin février 2013 et le processus a démarré en avril avec l'immersion au sein de la Licra d'une première élève passible d'une exclusion de 8 jours pour insultes homophobes. Le projet intégrera désormais chaque nouvel élève en difficulté, soit entre 10 et 20 collégiens par an, principalement des élèves de 5e et 4e. « Ce projet permet un lien entre le collège et l'association, où l'élève apprend à se forger un avis éclairé au lieu de recourir à la violence verbale ou physique » ajoute Thiebault Koch, professeur d'EPS, tuteur référent pour le projet.
Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Carte

Carte des établissements de France

Consultez les dates des vacances scolaires :

Les dates des vacances scolaires

Campagnes

eParents nouvelle version




référentiel Marianne


faire entrer l'École dans l'ère du numérique


Suivez-nous sur les réseaux sociaux