L’enseignement pénitentiaire pour assurer l’éducation, droit fondamental

Organisé à l’échelle régionale, l’enseignement pénitentiaire est assuré pour les détenus mineurs et majeurs par des personnels de l’Éducation nationale.

L’enseignement en milieu pénitentiaire s’inscrit dans une perspective d’éducation permanente, de poursuite ou de reprise d’un cursus de formation et de préparation d’un diplôme. Sa finalité est de faciliter la réinsertion des personnes détenues dans la vie sociale et professionnelle.

Il existe un quartier des mineurs sur le territoire de l’académie, qui se trouve à la maison d’arrêt de Reims. L’enseignement y est assuré dans le cadre de l’obligation scolaire, en lien avec la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ). Ce quartier accueille des mineurs, en attente de jugement pour leur grande majorité, qui sont ensuite orientés vers des centres éducatifs fermés où un enseignement leur est également dispensé.

Organisé à l’échelle régionale, l’enseignement pénitentiaire est dirigé par un chef d’établissement, proviseur de l’unité pédagogique régionale qui est installée à la direction interrégionale des services pénitentiaires à Strasbourg. Deux professeurs de l’académie assurent cet enseignement. Ils dépendent de l’inspectrice de l’Éducation nationale chargée de la scolarisation des élèves en situation de handicap, référente pénitentiaire académique. D’autres professeurs viennent aussi effectuer des interventions ponctuelles.

L’accompagnement des mineurs et la lutte contre l’illettrisme constituent les priorités de l’enseignement carcéral. Il est pleinement intégré dans chacune des étapes du parcours de détention, afin de valider des acquis par des certificats de formation générale (CFG) et/ou par le renseignement du livret personnel de compétences de l’Éducation nationale.

Ces CFG ont été remis à l’occasion d’une cérémonie à laquelle le recteur, Olivier Brandouy a participé le 16 janvier 2021, en compagnie de l’IA Daasen Florent Rochedix, de la conseillère technique Adaptation scolaire et Scolarisation des élèves Handicapés référente pénitentiaire académique, Adeline Collin et de la proviseure de l’UPR, Christelle Muller.