Pose de la plaque « Elysée 2020 » a l’Ecole maternelle du 14 juillet

Lundi 17 mai a débuté la Semaine nationale des langues vivantes, qui a pour thème cette année « Osons les langues, pour les citoyens de demain ». À cette occasion, Frédéric Bablon, directeur académique des services de l’Éducation nationale de l’Aube, s’est rendu à l’école maternelle du 14 juillet afin d’inaugurer la plaque « Elysée 2020 ». 

En effet, l’école a obtenu en septembre 2020 la labellisation « Ecole maternelle Elysée 2020 » du réseau franco-allemand des écoles maternelles bilingues.

A la genèse de ce projet, un séminaire en Allemagne auquel les enseignantes de maternelle ont participé avec la kita Am Schenkelberg de Saarbrück Lander, partenaire de l’ académie de Reims. Depuis, des échanges réguliers se font entre les deux écoles. Une petite mascotte qui a la forme d’un loup, accompagne les enfants dans leur découverte de l’allemand et du français puisqu’il y en a une dans chaque école. La présence d'une assistante allemande pendant six mois sur le groupe scolaire du 14 juillet, aide également les élèves et les enseignantes à découvrir les sonorités de la langue allemand en comparant les langues. Elle leur apprend des comptines, des chants, des structures lexicales et réalise des lectures d’albums dans sa langue natale. Les enseignantes sont quant à elles, très impliqués et consacrent 5 h par semaine à l’apprentissage de l’allemand, formation dispensée par notre partenaire, le Goethe Institut de Nancy. Cette formation est aussi possible grâce à la signature de la convention Grand Est permettant l’ accompagnement de ces projets pour impulser l’initiation de la langue de Goethe dans notre région auprès de nos jeunes élèves. 

Ces échanges sont très enrichissants pour les équipes enseignantes car une réelle dynamique s’est créée avec la kita, jardin d’enfants allemand, l’école maternelle étant une spécificité française. La directrice de l’école troyenne, Madame Cabot, a souligné l’atout majeur de ce partenariat pour les élèves qui pourront, s’ils le souhaitent, pratiquer l’allemand de la maternelle au lycée, améliorant incontestablement leur appétence pour cette langue.

Frédéric Bablon a rappelé le double objectif de la convention signée par l’Académie de Reims : développer l’apprentissage de l’allemand qui perdait de son essor depuis plusieurs années en formant nos personnels enseignants et labelliser « Elysée 2020 » au moins 2 écoles par département avec une montée en puissance dans les années à venir.

Ainsi, après avoir entendu les maternelles entonner des chants allemands, Frédéric Bablon et Stéphanie Fraenkel, adjointe au maire de Troyes, ont découvert la plaque « Elysée 2020 » et félicité les équipes pour leur investissement primordial pour l’éveil aux langues et l’ouverture culturelle internationale.