Retour en classe pour les collégiens et lycéens

Ce lundi 3 mai 2021, les collégiens et lycéens ont, à leur tour, retrouvé leur classe en présentiel après un mois à la maison.

Olivier Brandouy, recteur de l’académie de Reims est allé à leur rencontre au collège Marie-Curie puis au lycée Les Lombards à Troyes (10) avec Frédéric Bablon, directeur académique des services de l’Éducation nationale de l’Aube.

Au collège Marie Curie, le recteur a accueilli les élèves avant d’échanger avec Pascale Cardot, principale du collège ainsi qu’avec les équipes pédagogiques lors d’une table ronde. 
Les conseillers principaux d’éducation (CPE) lui ont présenté les aménagements qui ont été réalisés pour s’adapter aux conditions sanitaires (temps de pause méridienne élargi, sectorisation de la cantine, cours en visio…). Ils ont insisté sur le fait que ce dernier confinement s’est fait dans un climat scolaire serein. Les enseignants et l’équipe de direction ont pu s’adapter rapidement aux besoins de chaque élève. À titre d’exemple, six collégiens qui n’avaient pas accès à un ordinateur chez eux ont pu suivre leurs cours dans la salle informatique de l’établissement.

Même si les cours à distance se sont bien déroulés, les élèves étaient tous heureux de retrouver leurs camarades et leurs professeurs. Un sentiment confirmé par les élèves de la classe de 3ème 7 qui ont pu échanger avec le recteur sur l’organisation des cours pendant la période de confinement.
Au lycée Les Lombards, les élèves ont repris en demi-classe. Le recteur a rencontré les 1ère STL pendant leur cours de science-physique, alors qu’ils réalisaient des expériences dans le but de trouver des alternatives au plastique. 

Alors qu’au même moment, certains étudiants de classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) du lycée passaient l’épreuve de mathématiques du concours ea3-Polytech, le recteur a rappelé que les épreuves du baccalauréat (philosophie et Grand oral) et du diplôme national du brevet (DNB) vont se dérouler cette année en présentiel, comme l’a annoncé Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale de la Jeunesse et des Sports. Une décision qui permet à chacun de se projeter dans cette dynamique de préparation aux examens.