Dédoublement des classes : c’est aussi en grande section de maternelle

En éducation prioritaire, cette mesure est déployée depuis la rentrée 2020, avec l’objectif d’atteindre 100% des classes à la rentrée 2023.

La bonne maîtrise des apprentissages et des savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter et respecter autrui) est l’un des principaux leviers de réduction des inégalités sociales. Le dédoublement des classes en éducation prioritaire vise à offrir aux élèves les plus fragiles des conditions d’apprentissage optimales et un encadrement renforcé. La mise en œuvre de cette réforme a d’abord ciblé les niveaux CP et CE1.

Face aux bons résultats du dédoublement sur les conditions d’apprentissage des élèves, il a été décidé d’étendre la mesure aux classes de grande section de maternelle en éducation prioritaire. Ce déploiement a débuté à la rentrée 2020 et s’est poursuivi en 2021-2022.

C’est le cas à l’école Maison Blanche de Reims (51) où le recteur de l’académie, Olivier Brandouy s’est rendu le jeudi 5 mai 2022 afin d’échanger avec les enseignants qui vivent le dédoublement des classes en grande section de maternelle.

Dans l’académie, 68 % des grandes sections en éducation prioritaire sont déjà concernées, avec l’objectif d’atteindre les 100 % en 2023.
 

Mise à jour : mai 2022