La cellule « Bâti scolaire et aménagement d’espaces pédagogiques »

La cellule académique « Bâti scolaire et aménagements d’espaces pédagogiques » a vocation à accompagner la transformation des espaces d’apprentissage au sein des établissements scolaires de l’académie de Reims.

Elle contribue à la réflexion sur l’évolution de l’architecture scolaire, et des aménagements d’espaces d’apprentissages, pour penser l’école de demain, en travaillant au côté des acteurs de l’école, collectivités, personnels d’encadrement, enseignants, acteurs éducatifs.

L’équipe

La cellule académique « Bâti scolaire et aménagements d’espaces pédagogiques » est portée par le rectorat de l’académie de Reims et regroupe des compétences diverses et complémentaires :

  • des corps d’inspection 1er et 2d degré, chefs d’établissement ;
  • l’ingénieur, directeur adjoint de l'immobilier de la région académique Grand Est ;
  • le délégué de région académique au numérique éducatif (DRANE) ;
  • des conseillers et correspondants académiques : développement durable, école inclusive, Innovation et expérimentation, sciences et technologie ;
  • des représentants des élèves au travers du délégué académique à la vie lycéenne et collégienne (DAVLC).

Elle est pilotée par Valérie Lefebvre et Nathalie Faucon.

La cellule s’appuie sur la recherche et collabore plus en particulier avec Laurent Jeannin, enseignant-chercheur au laboratoire BONHEURS de l’Université de Cergy-Pontoise, titulaire de la chaire de recherche publique Transition2.

Le contexte

La question du bâti scolaire et de l’aménagement des espaces pédagogiques prend une place essentielle dans le paysage éducatif et scolaire. Elle touche toutes les problématiques liées à l’École :

la pédagogique et les apprentissages (variétés des approches pédagogiques, posture de l’enseignant, coopération, autonomie, plaisir d’apprendre, persévérance, différenciation impliquant flexibilité, modularité, intégration du numérique, hybridation, etc.) ;

le vivre ensemble (climat scolaire, partage, écoute, égalité filles/garçons, école inclusive, place des parents et des associations, dimensions psychosociales, etc.) ;

le bien-être et la santé (lumière, température, isolations, qualité de l’air, hygiène, ergonomie des mobiliers, confort, déplacements, couleurs, variétés des postures de l’élève, lutte contre la sédentarité, etc.).

De nombreuses publications, des réflexions menées à l’échelle nationale ou internationale, des travaux de recherche, les résultats des enquêtes internationales invitent à repenser la forme scolaire dans toutes ses dimensions (organisation de l’espace et du temps, pratiques pédagogiques). C’est dans ce contexte que la cellule ministérielle Bâti scolaire a vu le jour en 2021. Notre cellule en est une déclinaison académique destinée à relayer sur le territoire académique cette volonté de construire l’école de demain.

Mise à jour : avril 2022