Le recteur soutient les candidats lors des épreuves écrites du baccalauréat

Le recteur, Olivier Brandouy s’est rendu au lycée Roosevelt puis au lycée Joliot Curie de Reims pour encourager les candidats avant le début des examens le jeudi 17 juin 2021.

Accompagné de Bruno Claval, directeur académique des services de l’Éducation nationale, le recteur est d’abord allé à la rencontre des candidats de la filière générale et technologique qui passaient l’épreuve de philosophie au lycée Roosevelt de Reims (51) à 8 heures. Il s’est ensuite déplacé au lycée Joliot Curie où les candidats de la voie professionnelle devaient plancher sur l’épreuve de prévention, santé, environnement à 9h30.

Cette année, les élèves de terminale passent les épreuves dans des conditions très particulières, liées à la crise sanitaire. Au vu de ces circonstances exceptionnelles, des adaptations ont été apportées, afin de répondre aux inquiétudes légitimes des candidats, après plusieurs mois d’enseignement hybride pour la plupart d’entre eux.

Ces aménagements ont pour objectif de permettre à chaque élève la réussite de son examen et de préparer la poursuite du parcours post-baccalauréat de son choix.

Baccalauréat général et technologique

Les évaluations communes de première et de terminale ainsi que les épreuves terminales d’enseignement de spécialité ont été annulées. Les notes de ces épreuves sont remplacées par les moyennes des bulletins scolaires obtenues dans le cadre du contrôle continu. Ces adaptations portent à 82 % (au lieu de 40 % en temps normal), la part de contrôle continu dans le calcul de la note finale du baccalauréat 2021.

Certaines épreuves ont donc été maintenues, telles que la philosophie et le Grand oral pour les candidats de la filière générale et technologique.

L’épreuve de philosophie a comporté quatre sujets au choix (au lieu de trois) : un sujet d’explication de texte philosophique et trois sujets de dissertation (au lieu de deux habituellement). Chaque exercice a porté sur une des notions abordées par le programme. Lors de la publication des résultats, sera prise en compte pour chaque candidat la meilleure des deux notes qu’il aura obtenue, entre la note de l’épreuve terminale et la moyenne annuelle obtenue dans le cadre du contrôle continu en philosophie. Ainsi, aucun candidat ne sera lésé du fait des conditions de préparation à l’épreuve et l’implication de chacun sera considérée à sa juste mesure.

La première édition du grand oral a lieu cette année. Face à la diversité des conditions de préparation des élèves à cette nouvelle épreuve, plusieurs aménagements sont prévus :

  • Lors de la première partie de l’épreuve, consistant en un exposé de 5 minutes, chaque candidat pourra disposer des notes qu’il aura saisies lors de sa préparation en 20 minutes ;
  • Pendant la deuxième partie de l’épreuve, consistant en un entretien, le candidat pourra recourir à un support, comme un tableau, pour y illustrer ou expliciter ses propos (pour y poser une équation, y esquisser une carte, etc.) ;
  • Chaque candidat présentera au jury un descriptif, visé par ses professeurs d’enseignements de spécialité et par la direction de son établissement, avec les points des programmes qui n’auront éventuellement pas pu être étudiés.

Baccalauréat professionnel

S’agissant des élèves de la filière professionnelle, le calendrier est resté inchangé avec quatre épreuves écrites obligatoires qui sanctionnent les enseignements communs. Toutefois, seules les deux meilleures notes seront retenues au titre de ces épreuves pour la délivrance du diplôme.
La réalisation de périodes de formation en milieu professionnel (PFMP) est requise pour obtenir un diplôme professionnel. Cependant, les durées ont été diminuées pour tous les diplômes.
Si le candidat rencontre des difficultés à atteindre ces minimas, des aménagements sont prévus pour la validation de semaines de PFMP :
–    Le télétravail ;
–    Les activités conduites dans une entreprise d’un domaine connexe à celui du diplôme ;
–    La formation sur les plateaux techniques des établissements ;
–    Les PFMP réalisées au cours d’un précédent diplôme.
Les stagiaires de la formation continue qui n’auraient pas pu réaliser toutes les semaines de PFMP requises pour l’obtention de leur diplôme bénéficient des mêmes adaptations.
L’épreuve orale de présentation du chef-d’œuvre en CAP est maintenue, car elle incarne la spécificité de la voie professionnelle avec l’association de matières générales et professionnelles et permet aux candidats de présenter le fruit de leur travail.
Pour les épreuves évaluées sous la forme du contrôle en cours de formation (CCF), tous les candidats seront évalués sur au moins une situation d’évaluation par épreuve. Dès lors qu’un candidat a obtenu une note en CCF, dans une épreuve qui comporte plusieurs situations, il n’aura pas à composer sur les autres.