Signature de la première cité éducative de l’Aube

Vendredi 30 septembre dernier, la convention triennale pour la première cité éducative de l’Aube a été signée pour les quartiers de Chantereigne (La Chapelle-Saint-Luc) et Montvilliers (Les Noës-pres-Troyes).

Cette cité éducative est le fruit d’un travail commun entre le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports (MENJS) et le ministère chargé de la Ville et du Logement. Elle s’adresse aux habitants des territoires de la politique de la ville et s’inscrit dans le cadre des mesures prises pour l’école : scolarisation obligatoire dès 3 ans, dédoublement des classes, prime Rep+ etc.

Le quartier Chantereigne-Montvilliers représente un ensemble urbain de 7726 habitants dont 2577 élèves répartis dans 10 écoles et 2 collèges – le collège Albert Camus et le collège Pierre Brossolette, tous deux en REP+)

Frédéric Bablon, IA-DASEN de l’Aube, qui représentait le MENJS a rappelé que l’unique objectif de cette cité éducative était de permettre l’égalité des chances pour tous. Celle-ci vient officialiser et coordonner de nombreux projets déjà initiés depuis des années et favorise leur développement grâce à une enveloppe budgétaire de 600 000 € repartis sur 4 ans.

 

La cité éducative Chantereigne-Montvilliers dirigera ses actions vers trois directions :

  • conforter le rôle de l’école (structuration des réseaux éducatifs, développement de l’innovation pédagogique etc.) ;
  • promouvoir la continuité éducative (implication des parents, lutte contre le décrochage scolaire, développement de la citoyenneté etc.) ;
  • ouvrir le champ des possibles (insertion professionnelle, mobilité, ouverture culturelle et numérique etc.).