« Tous vaccinés, tous protégés »

La campagne de vaccination des collégiens et lycéens a débuté. Le recteur de l’académie, Olivier Brandouy a accompagné des collégiens au centre de vaccination de Charleville-Mézières.

Le dispositif mis en place dans les Ardennes a permis à environ 200 jeunes de 12 à 17 ans de recevoir une première dose de vaccin dès le jeudi 9 septembre 2021.

À Charleville-Mézières, il est fruit d’une collaboration menée entre l’Éducation nationale, la Préfecture, le département des Ardennes, l’ARS, le Sdis et la communauté d’agglomération. Les élèves ont ainsi pu se rendre à pied ou en autocar depuis leur établissement respectif jusqu’au centre de vaccination du parc des Expositions de Charleville.

Le recteur, accompagné de Catherine Moalic, directrice académique des services de l’Éducation nationale des Ardennes, Boris Ravignon, maire de Charleville-Mézières et président de la communauté d’agglomération Ardenne métropole, Pierre Cordier, député et Catherine Degembe, conseillère départementale a suivi le déplacement d’une trentaine d’élèves du collège Rouget de Lisle pour lesquels les parents avaient donné leur autorisation.

La vaccination des adolescents contre la Covid-19 est fortement recommandée par les autorités sanitaires car elle participe à la réduction de la circulation du virus. Cette campagne est menée auprès des élèves de 12 à 17 ans dans tous les collèges et lycées à l’occasion de cette rentrée. Elle n’est pas obligatoire et elle est gratuite (c’est-à-dire qu’elle est intégralement prise en charge par l’Assurance Maladie, sans avance de frais).

Différentes modalités peuvent être mises en place :

  • Créneaux dédiés dans des centres de vaccination situés à proximité immédiate des établissements ;
  • Vaccination dans des centres éphémères à proximité des établissements ;
  • Vaccination au sein des établissements par des équipes dédiées intervenant habituellement dans les centres de vaccination.

Si l’intervention d’une équipe de vaccination sur site est impossible ou le centre de vaccination trop éloigné, l’établissement peut organiser le déplacement des élèves vers un centre de vaccination.
Les adolescents de 12 à 15 ans ont besoin de l'accord de l'un des deux parents pour se faire vacciner contre la covid-19 (une autorisation parentale devra être remplie et signée par l’un des deux parents). Pour les adolescents de 16 ans et plus, l’autorisation parentale n’est pas nécessaire.